descente

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir descendre

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
descente descentes
/de.sɑ̃t/

descente /de.sɑ̃t/ féminin

  1. Action de descendre ou par laquelle on descend.
    • Nous reprenons le raidillon ; il n'est guère plus drôle à descendre qu'à monter : tantôt nous étions courbés en avant, maintenant il faut, pour la descente, se rejeter en arrière... (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
  2. Irruption des ennemis par mer ou par terre.
    • Enfin la prospérité croissante des finances permit de fournir, aux besoins de l’état et à ceux de l’armée, et de concentrer des forces imposantes dans la province de Vera-Cruz, qu’on croyait menacée d’une descente prochaine de 12,000 Espagnols réunis à la Havane, sous les ordres du général Moralès. (Anonyme, Mexique.- Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  3. Action de se transporter dans un lieu par autorité de justice, ou par action policière, pour en faire la visite, pour y procéder à quelque perquisition, etc.
    • Et la rue retomba dans le demi-silence, la torpeur, la résignation qu'une descente de police laisse toujours derrière elle. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Il y sera fait une descente de justice. - La justice a fait une descente chez lui.
  4. Pente par laquelle on descend.
    • Nous allons trouver une descente à quelque distance. - Cette montagne est très escarpée, cet escalier est trop raide, la descente en est pénible.
  5. (Par extension) Mouvement de haut en bas de quelque chose.
    • La descente des eaux. - Hâter la descente d’un aérostat, en laissant échapper une partie du gaz qu’il contient.
  6. (Absolument) (Chirurgie) Hernie, ou autre incommodité, qui consiste dans le déplacement et la chute de quelque partie des intestins.
    • Il a une descente qui l’empêche d’aller à cheval.
  7. (Architecture) Tuyau qui porte les eaux d’un chéneau ou d’une cuvette jusque sur le pavé ou par lequel descendent les eaux d’un réservoir.
    • Une descente de fer, de plomb. - Tuyau de descente.
  8. Action par laquelle on descend quelque chose.
    • La descente de la châsse de sainte Geneviève.
  9. (Ski alpin) Discipline de course à ski.
  10. (Canoë-kayak) Discipline de course en canoë-kayak.
  11. (Argot) Soif, appétit démesurée.
    • C’est Raoul mon pitbull
      Qui l’a trouvée appétissante
      C’est Raoul mon pitbull
      Il est gentil mais quelle descente !
      Il aime jouer, il est cool
      Mais s’il a un p’tit creux dans l’ventre
      Il te croque dès que tu rentres
      C’est Raoul mon pitbull
      (Oldelaf et Monsieur D, Raoul mon pitbull sur l’album Chansons cons, 2003)
  12. (Toxicomanie) Fin de trip, retour à un état hors d’effet d’une drogue.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]