devise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Devise, devisé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Déverbal de deviser[1].
Au sens financier, sans doute un emprunt à l’allemand Devise[1], attesté dans ce sens vers 1830, du fait qu’on imprimait des devises sur les formulaires de change, d'où leur dénomination. Mais l’ancien français devise a pu produire ce sens : De battre et forger de la monnoie au coing de leurs armes, avec divises faictes à plaisir. (CARL., VI, 9, cité par Littré)

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
devise devises
/də.viz/

devise /də.viz/ féminin

  1. Figure accompagnée d’une phrase exprimant d’une manière allégorique et brève quelque pensée, quelque sentiment.
    • La devise de Louis XIV était un soleil qui éclaire un monde, avec ces mots : Nec Pluribus Impar.
    • Choisir une devise.
  2. (Héraldique) Sentence qui accompagne les armoiries.
    • "Je charme tout" ! murmura Capestang. La fameuse devise de Marie Touchet, maîtresse de Charles IX, mère du duc d’Angoulême !... (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Il fit inscrire sa devise parmi celle des combattants, en cachant son visage et son nom, comme la loi l'ordonnait. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XVII. Les combats, 1748)
  3. (Par extension) Un ou plusieurs mots exprimant la manière de penser, de sentir, d’agir de quelqu’un.
    • Diversité, c’est ma devise.
  4. (En particulier) Billets de banque de tel ou tel État.
    • Acheter des devises étrangères.
  5. (Économie) (Par extension) Monnaie d'un pays étranger ou non.
    • Une devise forte.
    • Une obligation peut être émise par un État dans sa propre devise - on parle alors d'emprunt d'État - ou une autre devise que la sienne - on parle alors d'obligation souveraine. (Wikipédia, Obligation (finance))
  6. (Finance) Actif financier dont le cours a valeur monétaire.
    • Une devise en or numérique est une monnaie privée utilisée dans des transactions électroniques, gagée sur une quantité équivalente en or conservée dans un endroit sûr. (Wikipédia, Devise en or numérique)
  7. (France, Poitou) Ligne de démarcation entre propriétés.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe deviser
Indicatif Présent je devise
il/elle/on devise
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je devise
qu’il/elle/on devise
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
devise

devise /də.viz/

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de deviser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de deviser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de deviser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de deviser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de deviser.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Déverbal de deviser (« diviser, deviser »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

devise /Prononciation ?/ féminin

  1. Division, partage.
    • mettre a devise, mettre en pièces.
  2. Différence, ce qui distingue.
    1. Livrée, couleur qui distingue.
      • un bracellet esmaillé a sa devise.
    2. (Héraldique) Devise, marque distinctive.
      • De battre et forger de la monnoie au coing de leurs armes, avec divises faictes à plaisir.
      • N'i a celui qui n'ait devise,
        Conoissance de mainte guise.
  3. Testament, partage de ses biens, dernière volonté.
    • Li quens Joffrois del Perche s'acoucha de maladie, et fist sa devise en tel maniere que il commanda.
    1. Gré, souhait, volonté.
      • a devise, à gré.
    2. Dessein, plan.
  4. Conversation, action de deviser, de parler, propos.
    • Toutes les paroles et les devises et le convenant du messager, comment il avoit esté pris devant Auberoche, et l'estat de la lettre, et la necessité de ceux de dedans furent sçues et rapportées à Bordeaux.
    • Après ces devises je pris congé dudit duc de Milan.
    1. Mention.
      • faire devise, mentionner.
  5. Manière, façon.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom) De l’ancien français devise.
(Verbe) De l’ancien français deviser.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

devise /Prononciation ?/

  1. (Héraldique) devise.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

devise /Prononciation ?/

  1. Concevoir.
    • Our hero seemed trapped, but he then devised a plan of great ingenuity.
      Notre héros semblait piégé, mais il 'conçu' ensuite un plan d’une grande ingéniosité.
  2. Inventer.
    • Thomas Edison devised a new type of device to record sound.
      Thomas Edison inventa un nouveau type d’appareil pour enregistrer le son.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]