diablerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Composé de diable et du suffixe -erie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
diablerie diableries
/djɑ.blǝ.ʁi/

diablerie /djɑ.blǝ.ʁi/ féminin

  1. Maléfice qui vient du diable ou qu’on lui attribue.
    • Il se mêlait de diablerie.
  2. Prétendues possessions ; ensorcellements.
    • Il lui reste un dernier recours. Croyant sincère, il appelle Dieu et l’église à l’aide. Un exorciste est donc consulté. Le spécialiste en diablerie reste dubitatif ; ses formules vagues sont recueillies pieusement (c’est bien le moins) par la presse. (René Cavanhie, Les Esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, n°24, décembre 1992, p. 28)
  3. (Figuré) (Familier) Tout mauvais effet dont on ne peut découvrir la cause, et surtout des machinations secrètes qui nuisent au succès d’une affaire.
    • Il y a quelque diablerie là-dessous, là-dedans.
  4. S’est dit autrefois de certaines pièces populaires où le Diable jouait ordinairement le principal rôle.
    • Une diablerie à quatre personnages.
  5. Gravure, peinture ou sculpture représentant des diables.
    • Les diableries de Jérôme Bosch.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

(Pièces populaires) :

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]