donner le bon Dieu sans confession

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Locution verbale[modifier | modifier le wikicode]

donner le bon Dieu sans confession /dɔ.ne.lə.bɔ̃.djø.sɑ̃.kɔ̃.fɛ.sjɔ̃/

  1. Faire facilement confiance à une personne, sur la base de son apparence extérieure.
    • Imaginez-vous une gamine, oh ! si petite, si délicate, blonde et rose comme un petit ange, et douce avec ça, d'une douceur de sainte nitouche à lui donner le bon Dieu sans confession (Émile Zola, La Bête Humaine, 1890)
    • Un homme, monsieur le Curé, à qui on aurait donné le bon Dieu sans confession et qui se débauchait avec des hétaïres. (Georges Feydeau, Le Bourgeon, 1906)
    • Oui, la première fois qu’on le voit on lui donnerait le bon Dieu sans confession, mais il y a des jours où il est poli comme une porte de prison. (Marcel Proust, Sodome et Gomorrhe,1922)
Note[modifier | modifier le wikicode]

S’emploie presque exclusivement dans un sens qualificatif, et ne se conjugue alors qu’au mode conditionnel.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]