drôle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : drole

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du néerlandais drolle, drol qui désigne au sens propre un lutin et au sens figuré un être joyeux et bon vivant, apparenté à troll.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
drôle drôles
/dʁol/

drôle /dʁol/ masculin et féminin identiques (superlatif : drôlissime)

  1. Comique, marrant, rigolo.
    • On a beaucoup ri, il est vraiment très drôle.
    • Un conte fort drôle.
  2. Bizarre, inhabituel, qui sort du commun.
    • C’est drôle, mais c’est comme ça… (Guy de Maupassant, Madame Baptiste, 1882)
    • Nous allions monter en voiture, quand une espèce de petit bonhomme tout drôle, pas très vieux, mais pas extraordinairement jeune non plus, fort sec, nous demanda poliment si nous rentrions à Honfleur. (Alphonse Allais, À l’œil, Phares, 1921)
    • C'est drôle qu'il se fût plutôt entiché de la gamine... Céline Thiébault pourtant était plus en rapport d'âge avec lui. Ce n'eût été ni moins décent, ni moins excusable. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.92)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin drôle
/dʁol/
drôles
/dʁol/
Féminin drôlesse
/dʁo.lɛs/
drôlesses
/dʁo.lɛs/

drôle

  1. (Vieilli) (Péjoratif) Personne dont le comportement suscite de la méfiance.
    • Or j'avons vu tantôt passer ce méchant drôle. (Marivaux, Le Père prudent et équitable)
    • …les mynheers d’Erchin, […], fumaient leurs pipes en silence au "Bon Couvet", quand voilà qu’un grand drôle, vêtu, comme un Jean Potage, d’une veste de velours brodée de paillons, s’arrêta devant le cabaret. (Charles Deulin, Les Muscades de la Guerliche)
    • En vrai soldat de l’école impériale, Dumay,[…], se représentait un poète comme un drôle sans conséquence, un farceur à refrains. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Qu’est-ce que cela signifie ? murmura le capitaine avec colère ; mes drôles se sont-ils donc laissé surprendre ? (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Je croyais tenir mon gaillard. Il m'a glissé des pattes... C'est un drôle. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  2. (Sud et sud-ouest de la France) Enfant ; marmot ; gamin quand il s'agit d'un garçon. Pour une fille on dira drôlière.
    • […] ; et puis, je me suis un peu détourné de la ligne droite pour aller jeter à la rivière un affreux enfant qui criait : À bas les papistes, vive l’amiral ! Malheureusement, je crois que le drôle savait nager. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

drole

  • Mais où sont donc mes droles? [...]. Restent-ils à paresser dans leur lit quand leur père revient de guerre? (Merle, Robert, Fortune de France, IV., 1977)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Personne louche → voir salaud

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

drôle

  1. → voir drole