draperie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
draperie draperies
/dʁa.pʁi/

draperie /dʁa.pʁi/ féminin

  1. Manufacture ou commerce de drap.
    • Pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, la draperie sedanaise double sa production par une révolution commerciale […]. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  2. (Peinture) (Sculpture) Représentation d’une étoffe, d’un vêtement ample et formant des plis.
    • Une draperie bien jetée. — Le mouvement d’une draperie.
    • C’était absolument la draperie des anciennes Grecques, surtout dans les plis horizontaux et onduleux qui se formaient au-dessus du sein et venaient se joindre aux plis perpendiculaires qui marquaient le bord de la tunique. (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • quelque chose de subtil qui vous pénétrait se dégageait même des draperies de sa robe et de la cambrure de son pied. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
  3. Ornements de tapisserie ou en général d’étoffes diverses qui ont une certaine ampleur et qui forment des plis.
    • Dans la prairie, les vaches lentement avançaient, broutant devant elles sans hâte et sans trêve. Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche comme une épaisse draperie qu’agitaient les mouvements de mufle réguliers et lents, […]. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • De riches draperies. — Des tentures disposées en draperies, formant draperie.

Références[modifier | modifier le wikicode]