emballer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir en et balle

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

emballer /ɑ̃.ba.le/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre en balle des objets en vue du transport.
    • Emballer des tableaux, des livres, des meubles, etc.
  2. (Figuré) (Familier) (Vieilli) Faire partir quelqu’un en voiture, ou le voir monter en voiture pour un voyage.
    • Emballer dans une voiture.
  3. (Familier) Ravir de surprise, d’admiration ; entraîner.
    • Car enfin il ne m'emballe pas, moi, ce raplati de Karfeck et il est un peu dégoûtant, ce vieux qui guigne tout le temps les mollets de Clotte. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.78)
    • Dans tous les temps, la force qui a mis en mouvement sur cette terre les révolutions les plus violentes, a résidé bien moins dans la proclamation d'une idée scientifique qui s'emparait des foules que dans le fanatisme animateur et dans une véritable hystérie qui les emballait follement. (Adolf Hitler, Mon combat, traduction intégrale de "Mein Kampf" par J. Gaudefroy-Demombynes & A. Calmettes, Nouvelles Éditions Latines, 1934, p.337)
  4. (Populaire) Séduire sexuellement, pour amener au flirt.


s’emballer transitif

  1. S'emporter et ne pouvoir plus être retenu, en parlant d'un cheval qui prend le mors aux dents
  2. (Par analogie) S'accélérer, hors de tout contrôle, en parlant d'une machine qui ne peut plus être arrêtée.
  3. (Familier) S’exalter d’une façon irréfléchie et excessive pour ou contre quelqu’un ou quelque chose.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]