empiéter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : empieter

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Avait le sens de « fouler aux pieds, vaincre » en ancien français, aussi celui de « donner un pied » : empiéter une colonne.
Dérivé parasynthétique [1] de pied avec les affixes en-, -er → voir empieter en ancien français.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

empiéter /ɑ̃.pje.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Usurper dans ou sur la propriété d’autrui.
    • Il a empiété sur moi plus de cinq mètres.
    • Ce laboureur empiète tous les ans quelques sillons sur la terre de son voisin.
    • Vous avez empiété sur mon terrain.
  2. (Par analogie) S’étendre, déborder sur, se dit principalement des eaux qui viennent à couvrir un terrain voisin.
    • La mer empiète sur les côtes.
    • La rivière empiète tous les jours de ce côté.
  3. (Figuré) S’arroger, exercer sur quelqu’un ou sur quelque chose des droits qu’on n’a pas.
    • Vous avez empiété sur ma charge, sur mon emploi, sur mes attributions.
    • Le pouvoir législatif ne doit pas empiéter sur l’exécutif.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]