en dépit de

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de en, dépit et de.

Locution prépositive[modifier | modifier le wikitexte]

en dépit de /ɑ̃ de.pi də/

  1. Malgré, sans tenir compte de.
    • Adieu ; fais lire au prince, en dépit de l’envie,
      Pour son instruction, l’histoire de ta vie.
      (Pierre Corneille, Le Cid, I, 3.)
    • Des cheveux assez, pour ne point porter perruque ; j’en ai beaucoup de blancs, en dépit du proverbe. (Paul Scarron, Portrait de Scarron fait par lui-même.)
    • Je vous l’avais prédit qu’en dépit de la Grèce
      De votre sort encor vous seriez la maîtresse.
      (Jean Racine, Andromaque III, 8.)
    • En dépit des criailleries de Reubell, l'Assemblée passa au vote et adopta la motion de Dupont à la presqu’unanimité. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Par avance, il sait ce qu'il trouvera d'imparfait, de médiocre, de mal, d'immuable, en dépit des conseils, des admonestations ou reproches qu'il prodigue et ressasse à chaque inspection. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • En dépit du mauvais pressentiment qui s'insinue en moi, je continue d'espérer. (Patrice Dard , Les nouvelles aventures de San-Antonio : Macchab Academy, Fayard, 2007, p.45)
    • (Figuré) En dépit du sort, de la fortune.
    • Faire quelque chose en dépit du sens commun, du bon sens : le faire très mal.
    • (Rare) En dépit que quelqu’un en ait, sans tenir compte de ce qu’il pourrait faire pour s’opposer à la réalisation d’une chose.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]