encre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : encré

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

L’origine de ces mots est le latin encaustum ; en grec, le terme se traduit par encre rouge avec laquelle les empereurs grecs signaient (ce terme provient de deux mots dont l’un signifie brûlé, → voir encaustique). Le mot latin et le mot grec s’accentuaient différemment ; le latin avait l’accent sur la syllabe cau, et, comme dans tous les mots tirés du grec où l’accentuation nationale était en conflit avec l’accentuation étrangère, la prononciation de encaustum était tantôt latine (encaústum), tantôt grecque (éncaustum) ; du moins c’est ce que montrent les langues romanes qui reproduisent les unes éncaustum (le français, ses dialectes et le sicilien), les autres encaústum (l’occitan, l’espagnol et l’italien).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
encre encres
/ɑ̃kʁ/

encre /ɑ̃kʁ/ féminin

  1. Liquide ordinairement noir dont on se sert pour écrire, pour imprimer.
    • Le tactac des linos emplissait leurs oreilles. Fagerolle […] connaissait cette odeur poussiéreuse de plomb et de papier chargé d’encre fraîche. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.70)
    • Il y avait vraiment une malédiction du Ciel sur les ganaches de sacristie qui n’appréhendaient pas de manier une plume. Leur encre se muait aussitôt en une pâte, en un galipot, en une poix qui engluaient tout. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Aussi bien de penser rendre cet homme-là plus coupable qu’il ne s’est fait lui-même, ce serait jeter de l’encre sur le visage d’un More. (Louis-Guez de Balzac, livre III, lett. 7.)
    • Je soutiendrai mon opinion jusqu’à la dernière goutte de mon encre. (Molière, Mar. forcé, 6.)
    • Mais je vois venir sur le soir Notre astronomique Émilie, Avec un vieux tablier noir, Et la main d’encre encor salie. (Voltaire, Ép. XLV.)
  2. Figuré.
    • Mille soupçons plus noirs que l’encre s’emparèrent de son imagination. (Antoine Hamilton, Gramm. 8.)
    • Cœur d’encre'
    • Sang d’encre
    • Mort d’encre
  3. (Zoologie)
    • Le lion a ses dents 
et ses griffes ; l’éléphant, le sanglier ont leurs défenses, 
le taureau a ses cornes, la sèche a son encre, qui lui
 sert à brouiller l’eau autour d’elle ; la nature n’a donné
 à la femme pour se défendre et se protéger que la dissi
mulation ; […]. (Arthur Schopenhauer, Essai sur les femmes, dans Pensées & Fragments, traduction par J. Bourdeau , Félix Alcan, éditeur, 1900 (16e éd.))

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe encrer
Indicatif Présent j’encre
il/elle/on encre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’encre
qu’il/elle/on encre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
encre

encre /ɑ̃kʁ/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de encrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de encrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de encrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de encrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de encrer.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]