enculade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du verbe enculer (sodomiser) par suffixation de -ade (pour former des noms ayant une notion d’action).
Apparenté à l’italien inculata et à l’espagnol enculada.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
enculade enculades
/ɑ̃.ky.lad/

enculade /ɑ̃.ky.lad/ féminin

  1. (Vulgaire) Action de sodomiser, relation sexuelle consistant en une sodomie.
    • Par delà le détail des enculades, de la grosseur des queues ou du nombre de coups, la pornographie est une relation brûlante qui se moque d’être vraie, une intensité inversement proportionnelle à l’intimité (Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut, Au coin de la rue, l’aventure, Seuil, 1979, p. 229)
  2. (Vulgaire) Acte de domination abject, déloyal ou malhonnête.
    • Ils peuvent pas concevoir, ces experts, plus immonde, plus dégradante, plus infernale, torturante enculade, qu’une tyrannie youtromongole. (Lous-Ferdinand Céline, Bagatelles pour un massacre, 1937, p. 318)
    • Toute la Sorbonne en jubile !… Ils en font tout leur bachot de cette merveilleuse enculade ! (op. cit., au sujet de la domination romaine de la Gaule)
  3. (Argot) Duperie, tromperie, escroquerie.
    • Ils nous ont bien roulés. Quelle enculade !

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Sodomie (1) :

Acte déloyal ou malhonnête (3) :

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]