enfler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin inflare (« souffler dans, gonfler »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

enfler /ɑ̃.fle/ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Augmenter un corps de volume ; gonfler.
    • Et fermant la marche, quelques ecclésiastiques en retard se hâtaient, saisissant d’une main leurs robes qui s’enflaient comme des ballons, […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Enfler un ballon.
    • Enfler une cornemuse.
    • Enfler ses joues.
    • Les pluies ont enflé la rivière.
    • La rivière s’enfle.
    • L’hydropisie enfle le corps.
    • Ses jambes commencent à s’enfler.
  2. Frapper et déployer en parlant du vent dans les voiles.
    • Le vent enflait nos voiles.
    • La voile s’enfle.
  3. (Figuré) Augmenter, exalter.
    • Cela lui a enflé le courage.
    • Enfler les espérances de quelqu’un.
  4. (Figuré) Rendre ampoulé, en parlant du style d’un écrivain, d’un orateur.
    • Et sa voix alors prenait une intonation dolente et uniforme, enflant les mots, appuyant indéfiniment sur les syllabes. Cela m’agaçait beaucoup. (Octave Mirbeau, La chanson de Carmen)
  5. (Figuré) (Familier) (Droit) Mettre des choses inutiles dans les rôles, dans les minutes, afin de les grossir.
    • Enfler le cahier, enfler les rôles, pour être rémunéré sur un plus grand nombre de pages.
  6. (Figuré) (Péjoratif) Augmenter artificiellement un compte, des dépenses, un prix, pour contrefaire un bilan ou gruger un client.
    • Enfler la dépense.
    • Enfler un mémoire, un compte*
  7. (Figuré) Emplir de vanité, d’orgueil.
    • Il est enflé de son succès.
    • Il s’enfle d’orgueil.
  8. (Absolument) S’augmenter de volume.
    • Ses doigts malhabiles, enflés par la goutte, lui obéissaient très mal. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • La rivière enfle.
  9. (Vulgaire)
    1. Posséder charnellement (et sous entendu : « mettre enceinte »).
    2. (Figurativement) Arnaquer, duper.
    3. J’ai bien peur que tu te sois fait complètement enfler.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]