entraîneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : entraineur

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1828) De entraîner avec le suffixe substantivant -eur.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin entraîneur
/ɑ̃t.ʁɛ.nœʁ/
entraîneurs
/ɑ̃t.ʁɛ.nœʁ/
Féminin entraîneuse
/ɑ̃t.ʁɛ.nøz/
entraîneuses
/ɑ̃t.ʁɛ.nøz/

entraîneur (orthographe traditionnelle)

  1. Qui entraîne.
    • Les deux cylindres entraîneurs sont cannelés, le cylindre supérieur est maintenu par deux torts ressorts qui peuvent se soulever. (Bulletin de la Société des agriculteurs de France, 1895)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin entraîneur
/ɑ̃t.ʁɛ.nœʁ/
entraîneurs
/ɑ̃t.ʁɛ.nœʁ/
Féminin entraîneuse
/ɑ̃t.ʁɛ.nøz/
entraîneuses
/ɑ̃t.ʁɛ.nøz/

entraîneur (orthographe traditionnelle)

  1. Celui qui entraîne (en particulier un cheval).
    • Ceux qui soignent des chevaux de course sont appelés entraîneurs ou grooms d'entraînement. (John Stewart, Économie de l'écurie, 1859)
    • William avait une passion, commune à beaucoup de gens de service : les courses. Il connaissait tous les jockeys, tous les entraîneurs, tous les bookmakers. (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre, 1900)
  2. (Sport) Personne chargée de la préparation physique et mentale d'un sportif, d'un groupe de sportifs ou d'une équipe.
    • Selon cet entraineur, il importe de changer l'ambiance avant et après les matches. Excités par les entraineurs, les juniors pensent trop à gagner et pas assez à jouer pour le plaisir. (Denis Müller, Le football, ses dieux et ses démons, 2008)
    • Espérons que cette branlée mémorable aura au moins le mérite de remettre en cause quelques certitudes chez nos chers entraineurs. (France-Australie: L'Express rejoue le match, L'Express.fr, 28 nov 2010)
  3. (Au féminin) Hôtesse de bar qui attire les clients et les engage notamment à danser et à consommer.
    • Marie, elle était entraîneuse dans un bouiboui près de la Porte Saint-Denis. (Blaise Cendrars, Homme foudroyé, 1945)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]