entrechoquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : entre-choquer

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de choquer avec le préfixe entre- soudé (dans l’orthographe rectifiée de 1990).
Bien que figurant dans les recommandations générales de rectifications orthographiques de 1990, l’usage de cette orthographe soudée est bien antérieure à cette réforme et en concurrence avec l’orthographe traditionnelle utilisant le trait d’union, et attestée dans les dictionnaires de l’Académie antérieurs à cette réforme (c’est pourquoi ce verbe n’a pas été cité directement dans la liste des termes concernés par le changement, car il n’y a pas eu de création de nouveau terme à l’occasion de cette révision).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

entrechoquer (orthographe rectifiée de 1990) /ɑ̃t.ʁə.ʃɔ.ke/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Choquer deux choses l’une contre l’autre.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

s’entrechoquer (orthographe rectifiée de 1990) /s ͜ ɑ̃t.ʁə.ʃɔ.ke/ (Réfléchi) 1er groupe (conjugaison)

  1. Se heurter réciproquement ; se choquer mutuellement.
    • […] et c’est avec un mélange de terreur et d’enthousiasme qu’elle répétait, moitié à elle-même, moitié à son compagnon, ces paroles du texte sacré : « Le carquois résonne, la lance étincelle, les boucliers s’entrechoquent, on entend le tumulte des chefs et des guerriers. » (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il empoigna Bert par l’épaule, et le secoua vigoureusement, […]. Dans les poches de Bert, les écrous et les outils s’entrechoquèrent bruyamment. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 349, Mercure de France, 1921)
  2. (Figuré) S’opposer, entrer en conflit, se battre.
    • On bénissait autrefois les armées qui allaient s’entrechoquer et l'on proclamait sainte la guerre. (M. Surugue, discours du 4 septembre 1904 à Auxerre)
    • Les tiares de Rome et d’Avignon s’entrechoquent et l’Eglise, qui subsiste seule debout sur ces décombres, vacille à son tour, car le grand Schisme de l’Occident l’ébranle. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]