envers

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Préposition) Composé de en et vers.
(Nom commun) Du latin inversus.

Préposition[modifier | modifier le wikitexte]

envers

  1. À l’égard de.
    • C’était un chaud lapin, disait-on au village, où il passait pour user envers les femmes d’arguments irrésistibles. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans ses discours, il défendit avec force cette thèse que la stricte observance des lois religieuses doit s'accompagner, pour devenir méritoire, de la pratique de la justice et de l'amour du prochain, envers les juifs comme envers les non-juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Vieilli) En face de.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Invariable
envers
/ɑ̃.vɛʁ/

envers /ɑ̃.vɛʁ/ masculin

  1. Le côté qui, dans un objet à deux faces, n’est pas destiné à être vu.
    • Voici l’endroit de cette étoffe, voilà l’envers. L’envers d’un tableau. L’envers d’un décor.
    • Cette étoffe n’a ni endroit ni envers.
    • (Figuré) L’envers d’une qualité. L’envers d’une situation.
    • Étoffe sans envers, celle dont les deux côtés sont semblables.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]