excessif

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin médiéval excessivus « qui excède la mesure convenable ».

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin excessif
/ɛk.sɛ.sif/
ou /ek.sɛ.sif/
excessifs
/ɛk.sɛ.sif/
ou /ek.sɛ.sif/
Féminin excessive
/ɛk.sɛ.siv/
ou /ek.sɛ.siv/
excessives
/ɛk.sɛ.siv/
ou /ek.sɛ.siv/

excessif /ɛk.sɛ.sif/ ou /ek.sɛ.sif/

  1. Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire ou convenable. Se dit des choses physiques ou morales.
    • Un froid excessif.
  2. Se dit des personnes portées à l’excès.
    • Cet homme est excessif en tout ce qu’il fait.

Note :

  • Plusieurs auteurs recommandent d'éviter d’employer excessif pour extrême (et excessivement pour extrêmement) :
    • L’excessive charité qu’Il [Jésus-Christ] a fait paraître en souffrant et mourant pour sauver tous les hommes. (Père François Annat [1590-1670], Le rabat-joie des jansénistes, p. 11) (L’auteur ne veut manifestement pas dire que Jésus-Christ a exagéré.)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

excessif /ɛk.sɛ.sif/ ou /ek.sɛ.sif/ masculin invariable

  1. (Par substantivation) (Au singulier) Réalité considérée comme constituant un excès.
    • Les Français, qui sont d'un naturel modéré, trouvent volontiers de l'excessif aux façons et manières qui ne sont pas dans l'ordinaire de leurs moeurs. (Maurice Bedel, Mémoire sans malice sur les dames d'aujourd'hui, 1935)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]