exode

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Exode

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin exodium (« fin, exode, petite pièce qui finit un spectacle »).
Du latin Exodus (« livre de l’Exode ») emprunté au grec ancien ἔξοδος, exodos (« sortie »), composé de ἐξ, ex (« hors de ») et ὁδός, hodos (« route »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
exode exodes
/ɛg.zɔd/

exode /ɛg.zɔd/ masculin

  1. (Antiquité) Dernière partie d’une tragédie grecque, qui, après la sortie du chœur, contenait le dénouement.
    1. Petite pièce qui se jouait chez les romains, à la fin du spectacle.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
exode exodes
/ɛg.zɔd/

exode /ɛg.zɔd/ masculin

  1. (Religion) Exode, livre du Pentateuque qui relate la sortie des Israélites hors d’Égypte.
  2. (Par extension) Toute sortie en masse, soit des hommes, soit des richesses.
    • À toute allure les autobus, les omnibus et les charrettes de commissionnaires voituraient malles et valises vers la gare ; sur les quais envahis, l'exode des hiverneurs d'élite se heurtait à la bousculade des voyageurs de toute espèce. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.260)
    • Dans celui-là, les deux puissantes agglomérations industrielles de Rouen et du Havre agirent littéralement comme des arrêtoirs, en exerçant localement assez d'attraction pour empêcher un prolétariat, voué, de toute manière, à l'exode, de s'éloigner trop de sa terre natale. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]