exploiter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Début du xiie siècle) Fait espleiter avec le sens de « accomplir, exécuter » ; (Vers 1274) explettier (« faire valoir (une chose), tirer parti de ») ; (1560) La graphie moderne apparait avec le sens de « faire un exploit de justice ».
Du latin explicare (« débrouiller ») par l'intermédiaire de son fréquentatif en bas latin *explicatare, tiré de son supin explicatum [1].
Notons que les autres formes romanes (espagnol explotar, portugais explorar) pointent vers une dérivation, sur le même principe assez général de préférence, dans les langues romanes, du fréquentatif d’un verbe latin plutôt que de ce verbe lui-même, vers le latin explere (« accomplir jusqu’au bout ») par l'intermédiaire de son fréquentatif en bas latin *expletare, tiré de son supin expletum.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

exploiter /ɛks.plwa.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire valoir une chose, en tirer le profit du produit.
    • Exploiter une ferme, une métairie.
    • Exploiter un chemin de fer.
    • Exploiter un brevet.
    • Exploiter une mine.
    • Exploiter des bois, Abattre, façonner et débiter les bois dans une forêt.
    • Sitôt qu’il eut acheté ces bois, il les fit exploiter.
  2. (Figuré) Tirer des profits illicites.
    • Exploiter une place, un emploi.
  3. (Figuré) Tirer profit de quelqu'un.
    • Dans cette lutte, naturellement, les plus forts et les plus chanceux devaient vaincre, et, de différentes manières, exploiter et opprimer les vaincus. (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • En effet, le Marquisien se soucie peu de l'argent et, pour obtenir son copra, certains capitaines exploitent son goût pour l'alcool, ce qui est défendu par la loi mais très difficile d'empêcher. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • On ne s'improvise pas usurier, il faut parvenir d'abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, p.121)
  4. (Figuré) Utiliser habilement à son profit.
    • Exploiter la curiosité publique, la crédulité de quelqu’un pour en tirer de l’argent.
    • Exploiter un fait, un scandale, l’imprudence de quelqu’un.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé du verbe to exploit avec le suffixe -er.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
exploiter
/Prononciation ?/
exploiters
/Prononciation ?/

exploiter /ɪkˈsplɔɪ.təɹ/

  1. Exploiteur.