façade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : facade

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’italien facciata, du latin facies

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
façade façades
/fa.sad/

façade /fa.sad/ féminin

  1. (Architecture) Un des côtés d’un bâtiment, d’un édifice, lorsqu’il se présente au spectateur.
    • La façade du côté de la cour.
    • La façade qui regarde la rivière.
  2. (En particulier) (Architecture) Le côté où se trouve la principale entrée.
    • Simple et rustique, elle est située, ma chaumière, […], à l’orée d’un joli bois de hêtres, […]. Une vigne l’encadre joyeusement ; des jasmins, parmi lesquels se mêlent quelques roses grimpantes, tapissent sa façade de briques sombres. (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • De style ogival flamboyant, à ornementation très fouillée, surtout dans la façade et les tours, ses arcs-boutants, ses clochetons, ses pinacles gothiques sont remarquables. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • Sa maison était propre, bien tenue ; elle tranchait avec la blancheur gaie de sa façade et le luisant de ses meubles, sur les taudis immondes où, d’ordinaire, croupissent dans la fange et dans la vermine, les marins bretons. (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
    • Mon hôtel, en façade sur l'une des principales voies, a vraiment noble allure : des portiers corrects gardent son huis. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • […], et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s’emmitouflait de fourrures. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)
    • Émile vit dans une ville, petite, quiète, une ville aux rues propres, aux trottoirs nets et les façades des maisons rénovées, […]. (Marcelle Gay, Profil perdu, L'Âge d'Homme, 1984, p.38)
    • Aussi, je me cachai derrière la première, à l’angle de la rue, dotée d’un gazon envahi par les mauvaises herbes et d’un grand lantana aux fleurs rouge et jaune couvertes de poussière qui luttait sur la façade contre un chèvrefeuille. (Raymond Chandler, L’homme qui aimait les chiens, traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c’est mon problème, 2009 )
  3. (Maçonnerie) Face des murs en contact avec l'extérieur.
    • Isolation des façades d’une maison.
  4. (Figuré) Apparence qui trompe sur la réalité.
    • Talent qui n’est qu’en façade.
    • Cet homme est tout en façade.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français façade, de l’italien facciata du latin facies.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
façade
/fə.ˈsɑːd/
façades
/fə.ˈsɑːdz/

façade /fə.ˈsɑːd/

  1. Façade.

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français façade, de l’italien facciata du latin facies

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

façade /Prononciation ?/

  1. Façade.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)