fabriquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Réfection savante du latin fabricare qui donne, via le bas-latin forger.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

fabriquer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Exécuter ou faire exécuter certains ouvrages suivant les procédés d’un art mécanique, en atelier ou en usine.
    • A Arles, l'archevêque, qui avait le monopole de l'exploitation de la graine d'écarlate, avec laquelle on fabriquait le teinture rouge, ne traitait, pour la vente de ses récoltes, qu'avec les juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il sait aussi fabriquer une flûte douce dans l’entre-nœud d’une grosse tige de berce. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)
    • (Péjoratif)Fabriquer de la fausse monnaie. — Fabriquer une pièce, fabriquer un testament, une donation.
  2. (Figuré) (Péjoratif) Inventer
    • A. Comte avait fabriqué une caricature du catholicisme, dans laquelle il n’avait conservé que la défroque administrative, policière et hiérarchique de cette Église ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.194)
    • Fabriquer de toutes pièces une histoire. — Fabriquer un mensonge, une calomnie.
  3. (Familier) Foutre, faire, dans un sens moins emporté et plus poli.
    • Qu’est-ce qu’elle fabrique? Ça fait une heure qu’on l’attend !

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]