faillir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français faillir, du latin vulgaire fallire lui-même issu du latin classique fallere (« tromper »).
→ voir falloir, issu du même mot.

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

faillir /fa.jiʁ/ intransitif 3e groupe, défectif (conjugaison)

  1. (Vieilli) (En parlant d’un objet) Ne pas tenir le coup.
  2. (Vieilli) (En parlant d’une personne) Faire preuve de manquement.
    • Faillir à son devoir.
  3. (Vieilli) (Par extension) Manquer à son devoir conjugal.
  4. (Vieilli) Manquer, faire défaut.
    • Le jour commence à faillir.
    • La mémoire lui a failli.
    • Faillir à une tâche.
  5. (Vieilli) (Par extension) Céder, devenir faible.
    • Cet édifice a failli par le pied. — Ce cheval commence à faillir par les jambes.
  6. (Vieilli) Manquer à exécuter, à faire une chose.
    • J’irai là sans faillir.
  7. N’être pas loin de faire quelque chose, y manquer de peu. — Note : Il est suivi alors d’un infinitif.
    • À Mogador, nouvelle relâche, mais la barque envoyée à terre pour rapporter de l’eau fraîche faillit être capturée par les Arabes. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, p. 419, Mercure de France, 1921)
    • Vainement il cherchait, à la fois, sa clé et son équilibre. Soudain il faillit choir en avant. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p. 86)
    • D’écœurement, de dégoût et d’indigestion, Tintin vomit tripes et boyaux et faillit en crever pendant la nuit. (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • J’ai failli l’oublier.
    • L’accident qui faillit nous arriver.
    • Il a failli nous arriver un grand malheur.
  8. (Vieilli) (Figuré) Se tromper, se méprendre sur quelque chose.
    • Faillir lourdement.
    • Les plus doctes sont sujets à faillir.
Note[modifier | modifier le wikicode]
N’est plus guère usité qu’à l’infinitif, au passé simple : je faillis ; et aux temps composés : j’ai failli, j’avais failli, etc.
Faut, 3e personne du singulier du présent de l’indicatif, se rencontre encore dans quelques vieilles locutions telles que tant s’en faut que, peu s’en faut que, il s’en faut de tout.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

faillir /fa.jiʁ/ intransitif 2e groupe, défectif (conjugaison)

  1. Faire faillite.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin vulgaire fallire du latin classique fallere « tromper ».

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

faillir /faj.ʎir/ intransitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Terminer.
    • Ci falt la geste que Turoldus declinet (Chanson de Roland)
    Ici se termine la geste que récite Turoldus
  2. Manquer.
    • De joie li faut la parole (Guillaume d’Angleterre)
    De joie la parole lui manque
  3. Manquer son but, échouer.
    • Et cuide ferir mes il faut. (Chevalier au Lion)
    Et il porte son coup mais rate son coup

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

faillir intransitif (Impersonnel) /faj.ʎir/ 2e groupe (conjugaison)

  1. Avoir besoin de, manquer de quelque chose.
    • A boivre me faut car a mangier ai a foison (Renart)
    Il me manque à boire car j’ai à manger à foison.

Ancien occitan[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

faillir

  1. Variante de falhir.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844