faire l’école buissonnière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir faire, l’, école et buissonnier. À l’origine, la « buissonnière » est une école clandestine se tenant en plein champ. Ce sens date de l’époque de Martin Luther. Vers les années 1550, les prêtres luthériens eurent des difficultés à prêcher la nouvelle religion en public. Ils se mirent donc à dispenser leur enseignement dans les campagnes et les bois, au sein d’écoles secrètes. Le parlement dut donc interdire ces écoles clandestines.

Locution verbale[modifier | modifier le wikitexte]

faire l’école buissonnière /fɛʁ l‿e.kɔl bɥi.sɔ.njɛʁ/ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. Manquer l’école volontairement.
    • Je fis bien de temps à autre l’école buissonnière […] mais ce ne furent des escapades de brève durée qui devinrent de plus en plus rares. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • La semaine précédente, j’avais fait deux fois l’école buissonnière, et quand on découvrit l'affaire, j'en fus récompensé des mains de mon père, qui m'administra une volée de coups de trique. (Machado de Assis, Le Conte de l’École, p.8, Éditions Chandeigne, 2004)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]