falloir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin fallere (« faillir ») d’après la troisième personne faut (latin fallit) sur le modèle de valoir, de valere.
(Vers 1160) petit en falt que « peu s'en faut que » ; (Vers 1180) molt po de chose s’an failloit (que) ; de ces tournures passives, le verbe a fini par exprimer le besoin, la nécessité : Et il plus a, et plus li faut ; (xve siècle) il faut que « il est inévitable que ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

falloir /fa.lwaʁ/ transitif impersonnel 3e groupe, défectif (conjugaison)

  1. Être de nécessité, de devoir, d’obligation, de bienséance.
    • Rabalan se sentit troublé. Du moment que le maire affirmait d’une façon aussi autoritaire qu’il était sorcier, il fallait le croire... Ça l’étonnait pourtant. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • …mais l’on n’était qu’en juin et, sauf pour les poires de moisson qui mûrissent en août, il fallait encore attendre longtemps avant de savourer concurremment les pommes du verger et la vengeance désirée. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La malheureuse était grise et il allait falloir bientôt la transporter dans une salle du premier pour l'y laisser cuver son vin. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Il eût fallu hurler pour échanger la moindre phrase. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Hier, en France, il fallait être humanitaire, kantien, philosémite. Actuellement, la mode, chez nous, penche vers un christianisme édulcoré. (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, p.43)
    • Puisqu'il fallait qu'elle suât, elle devait boire beaucoup. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Non mais, qu'est-ce qu'ils venaient nous casser les pieds, tous ces Parisiens, avec leurs modes modernes, que tu savais jamais ce qu'il fallait faire pour qu'on se foute pas de ta poire ? (Paul Fabre, Le solitaire de Costejourdes, Éditions L'Harmattan, 2013, p.35)
    • (Mathématiques) Il faut et il suffit que… « si et seulement si » ou équivalence.
    • Elle parle plus qu’il ne faut.
    • Il va falloir s’occuper de cette affaire.
  2. (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Un homme, une personne comme il faut, un homme, une personne d’un rang distingué, de bonne éducation, de bonnes manières.
    • C’est un homme très comme il faut.
    • Ne fréquenter que des gens comme il faut.
    • Encore faut-il que… il est du moins nécessaire, malgré tout, que…
    • Il faut voir, il est curieux, intéressant de voir.
    • Il faut voir ce que cela deviendra. On le rejette quelquefois à la fin de la phrase, en manière d’exclamation.
    • On les bat, il faut voir!
    • Ces gens nous reçoivent, il faut voir! on dit, dans un sens analogue, aussi faut-il voir.
    • Il a fait l’insolent; aussi faut-il voir comme on l’a traité!
    • C’est ce qu’il faut voir, se dit pour faire entendre que l’on saura mettre des empêchements à ce qu’une personne projette de faire.
    • Il veut me faire ôter mon emploi : c’est ce qu’il faudra voir.
  3. Ce dont on a besoin.
    • Il lui fallait cent francs.
    • Il lui faut un habit.
    • Que lui faut-il encore ?
    • Il n’est jamais satisfait, il ne sait ce qu’il lui faut.
    • J’ai l’homme qu’il vous faut, ce qu’il vous faut.
    • Ce sont de ces gens comme il en faut dans une réunion.
  4. Ce qu’on doit donner d’argent à quelqu’un pour un prix, pour un salaire.
    • Combien vous faut-il pour votre journée ?
    • Que vous faut-il pour votre peine ?
    • Il dit qu’il lui faut tant.
    • Il demande plus qu’il ne lui faut.

s’en falloir

  1. Manquer. Note : Il se conjugue avec l’auxiliaire être.
    • — Monsieur, dit Cogolin, il s'en faut d'une bonne demi-heure. Seulement, quand il s'agit du dîner ou du souper, mon estomac avance toujours. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Il s’en faut de beaucoup que leur nombre soit complet.
    • Il s’en faut de moitié que ce vase ne soit plein.
    • Il s’en est peu fallu qu’il n’ait été tué.
    • Peu s’en est fallu que je ne vinsse.
    • Il a fini son travail ou peu s’en faut.
    • Il s’en faut de dix francs que la somme entière n’y soit.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]