forcé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Force, force

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Participe passé de forcer.
(xvie siècle) De l’italien forzato pour la locution travaux forcés → voir forçat.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin forcé
/fɔʁ.se/
forcés
/fɔʁ.se/
Féminin forcée
/fɔʁ.se/
forcées
/fɔʁ.se/

forcé

  1. Qui manque de naturel ; qui est contraint, affecté.
    • Être forcé dans toutes ses manières. — Elle n’a rien de gauche ni de forcé.
    • Contenance forcée. — Un rire, un sourire forcé.
  2. Qualifie ce qui s’éloigne du naturel, de la vérité ; ce qui est mal amené, tiré de trop loin, en parlant des ouvrages de l’esprit,.
    • Style forcé. — Il y a, dans cette pièce de théâtre, des situations forcées.
    • Comparaison forcée. — Rapprochement forcé. — Donner à un passage, à une expression un sens forcé.
  3. (Peinture) (Vieilli) Dont l’attitude est outrée, en parlant d’une figure de tableau
  4. (Peinture) (Vieilli) Excessif, en parlant du coloris d’un tableau.
  5. (Peinture) (Vieilli) Trop cherché, en parlant de l’effet d’un tableau.
  6. (Populaire) Inévitable ; immanquable ; imparable ; obligatoire.
    • […], et chaque fois que, dans un lieu public, quelqu’un déclarait à haute voix, d’un ton assuré et confiant : « C’est forcé qu’ils y arrivent ! » il y avait dix chances contre une qu’il s’agit de vol aérien. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.17, éd. 1921)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe forcer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
forcé

forcé /fɔʁ.se/

  1. Participe passé masculin singulier de forcer.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]