foutre le camp

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De foutre et camp.

Locution verbale[modifier | modifier le wikitexte]

foutre le camp /futʁ lə kɑ̃/ (se conjugue, voir la conjugaison de foutre)

  1. (Populaire) Partir, s’en aller précipitamment.
    • Le surnom d'infâme
      Me va comme un gant
      D'avecques ma femme
      J'ai foutu le camp.
      (Georges Brassens, Auprès de mon arbre, in Je me suis fait tout petit, 1956)
    • Monsieur, dans votre famille, on fout le camp ; dans la mienne, on prend congé. (Marcel Pagnol, Topaze, II, 4, 1928)
    • Il a foutu le camp du jour au lendemain.
  2. (Populaire) (Figuré) S'altérer, se dégrader, disparaitre.
    • Tout fout le camp, même les valeurs les plus sacrées !
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Cette locution peut s’employer avec un pronom personnel complément dit « datif éthique » :

  • Fous-moi le camp !

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]