frotter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Origine incertaine  [1] ; on admet une origine commune avec frétiller, frictionner qu’on ramène à un latin *frictare, de fricare (« frotter, polir, étriller »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

frotter /fʁɔ.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Passer une chose sur une autre à plusieurs reprises, en appuyant, en pressant.
    • Je m’apprête à allumer la lampe. Je frotte une allumette. Elle ne prend pas, le phosphore s’écaille, elle se casse. (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Frotter fort, doucement.
    • Se frotter les yeux.
    • Frotter deux pierres l’une contre l’autre.
    • Se frotter avec la main.
    • Se frotter en quelque partie du corps.
    • Se frotter contre quelque chose.
    • Se frotter l’un contre l’autre.
  2. (Figuré) Être en relation superficielle.
    • Se frotter à quelqu’un, avoir commerce, communication avec quelqu’un.
    • Se frotter à la bonne société.
    • Se frotter aux savants, aux artistes.
    • Ne vous frottez pas à ces gens-là : vous n’aurez qu’à y perdre.
    • Il s'est frotté de grec et de latin, il n’en a qu’une connaissance superficielle.
  3. Être en relation opposée, tendue.
    • Se frotter à quelqu’un, s’attaquer à quelqu’un, le provoquer, le défier.
    • Je ne vous conseille pas de vous frotter à lui.
    • C’est un homme auquel il est dangereux de se frotter.
    • Ne vous frottez pas à un tel : il pourrait vous en cuire.
    • Ne vous y frottez pas, je ne vous conseille pas de vous y frotter, etc. se dit lorsqu’on veut dissuader quelqu’un de faire une chose que l’on croit dangereuse pour lui.
    • (Proverbial) (Figuré) Qui s’y frotte, s’y pique : Se dit en parlant de quelqu’un qui ne se laisse pas attaquer impunément.
  4. Oindre, enduire, en frottant.
    • On lui frotta le bras avec du baume, avec de l’huile.
    • Les athlètes se frottaient d’huile avant de lutter.
    • Se frotter à l’eau de Cologne.
    • Frotter le parquet d’un appartement
  5. (Peinture) Appliquer une légère couche de couleur sur celle qui fait le fond d’un tableau.
  6. (Figuré) (Familier) Battre, frapper, maltraiter.
    • On l’a frotté comme il faut, frotté d’importance.
    • Frotter les oreilles à quelqu’un.
    • Il me charge de lui frotter les oreilles.

frotter intransitif

  1. Se dit d’une chose qui passe, qui glisse sur une autre ou contre une autre, en exerçant quelque pression.
    • Une des roues frottait contre la caisse de la voiture.
    • La veille de Noël, pendant la nuit, je fus réveillé par un bruit de chaîne frottant contre des écubiers. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Figuré), (Vieilli) Parler de, porter sur.
    • C’étaient les ouvrages qui frottaient de la cathédrale. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]


Références[modifier | modifier le wikitexte]