gémissement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir gémir et -ment

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gémissement gémissements
/ʒe.mis.mɑ̃/

gémissement /ʒe.mis.mɑ̃/ masculin

  1. Action de gémir.
    • L’air était rempli des gémissements et du cliquetis des armes, les planchers ruisselaient du sang des malheureux qui expiraient dans des transports de rage. (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le sang coule à flots. Le gémissement des blessés, le murmure étouffé de ceux qui s’efforcent de se dégager de cette mêlée de mort et de mourants, navrent le cœur du soldat, auteur innocent de ce massacre […] (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, 1879)
    • […] un goût malsain me retenait parmi ces êtres dont j’écoutais de loin les appels, les gémissements. […] ils me parvenaient sans ensemble mais souvent si fervents qu’ils réveillaient en moi d’inavouables appétits. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
  2. (Figuré) Plainte.
    • Et si le monde contemporain ne renferme pas des racines pour une nouvelle morale, que deviendra-t-il ? Les gémissements d’une bourgeoisie pleurnicharde ne le sauveront pas, s’il a vraiment perdu ses mœurs pour toujours. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VII, La Morale des producteurs, 1908, p. 325)
    • Rien ne lui échappait : le susurrement sucré de la jeune vedette héroïne, le parler guttural du caïd sans scrupules, les nasillements du faux-frère, les jacassements de la commère, le jargon du bellâtre amoureux, les caracoulements du jeune premier, les gémissements de l’orpheline, les piaulements des villageois, les babillements des ouvrières, les graillements de la douairière, les braillements du nouveau riche en train de se pavaner, les sifflements du beau-parleur, les craillements des hommes avides, les croassements des maîtres-chanteurs, les coqueriquements des hâbleurs, les jabotements de la fille de joie, les cacardements de l’oie blanche, les pépiements des enfants, les gazouillements de l’alerte soubrette, les glatissements du foudre de guerre, les glapissements de la grue de service, les piaillements de la valetaille, les gloussements de la poule émoustillée, les hôlements du maître-chanteur, les frigottements de sa victime, les glougloutements du dindon de la farce, les coucoulements du pique-assiette, les frouements de la vieille femme acariâtre, les pupulements de la coquette, les gringottements du jeune chanteur, les cajolements du faraud, les grisolements de la mauviette, les margottements de la petite caille grassouillette, les criaillements de la grande pintade efflanquée, les trissements de l’hirondelle des faubourgs […] (Christine Longepierre, Alinéa, Orizons, Paris, 2010)
  3. (Poétique) Bruit ressemblant à un gémissement.
    • […] tout ici, au contraire, est mouvement et murmure : […] des bruissements d’ondes, de faibles gémissements, de sourds meuglements, de doux roucoulements, remplissent ces déserts d’une tendre et sauvage harmonie. (Chateaubriand, Atala, 1801)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]