gazouiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1316) De l’onomatopée gazou.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

gazouiller /ga.zu.je/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire entendre un chant léger et agréable, en parlant des petits oiseaux.
    • […] les oiseaux gazouillaient, gaiement cachés sous la feuillée, tout dans la nature avait repris son air de fête accoutumé. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Le latin le suit dans tous ses progrès. Le sens de minurire serait mitoner, dont on a détourné la signification ; on pourrait aussi bien créer le terme de mirliter, par honneur pour le mirliton. Tinnire appellerait tinter, ou peut-être tinrelintiner. Fringulire a trouvé son équivalent dans fringotter. Tous les autres verbes peuvent se partager entre fredonner et gazouiller qui n’annoncent que des essais, que des études, et qui sont au ramage ce que la chantonnerie est au chant. (Louis Nicolardot, La Fontaine et la Comédie humaine : suivi Du langage des animaux, E. Dentu, Éditeur, Paris, 1885)
    • Un ramier s’échappait des cimes, de petits oiseaux gazouillaient une timide chanson d’automne […] (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 2, 1910)
  2. (Par extension) Faire entendre le bruit que font les bébés avec leur bouche.
    • Ce bébé commençait à gazouiller.
  3. Bruit que font les petits ruisseaux en coulant sur les cailloux.
    • Ce ruisseau gazouille agréablement.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]