gigantesque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’italien gigantesco, du préfixe latin gigas formé à partir du grec ancien, dont le pluriel est gigantes, désignant les Géants, qui étaient à l’origine des êtres monstrueux de la mythologie grecque, fils de la terre, qui voulurent escalader l’Olympe pour détrôner Jupiter, mais furent foudroyés par celui-ci.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
gigantesque gigantesques
/ʒi.gɑ̃.tɛsk/

gigantesque /ʒi.gɑ̃.tɛsk/ masculin et féminin identiques

  1. Qui dépasse considérablement la taille ordinaire.
    • Isaac […] partit accompagné de deux gigantesques forestiers, qui devaient lui servir à la fois de guides et de protecteurs à travers la forêt. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • C’est une verrière diaprée, une filigrane gigantesque, une parure de fête, aussi ouvragées que celles d’une reine et d’une fiancée. (Hippolyte Taine, Philosophie de l’Art, 1865, p.131)
    • À ce tronc si court sont attachés des membres d’une longueur gigantesque : l’enjambée faite est ainsi profitable à une marche fort rapide ; […]. (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Des azalées, des rhododendrons aux dimensions sénégaliennes donnent une note gaie à ce triste parc où les couleurs éclatantes étonnent, où leur taille gigantesque semble lutter de force avec les vieux remparts toujours solides. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, 1923)
    • […] et le porteur de pancarte, qui indiquait les rounds, se mis à promener dans le parterre un gigantesque numéro un. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
  2. (Figuré) Qui excède beaucoup les proportions ordinaires.
    • […] ; il est beau de suivre ce grand nom à travers les siècles, et de voir comment, dans l’ignorance de la vérité, l’imagination des peuples se travaille pour égarer par des inventions gigantesques la grandeur que l’histoire lui a faite. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • […], un récif au large, dragon gigantesque, la gueule terrifiante, l’épine dorsale et la longue queue hérissées de pointes, semble en interdire l’accès; […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • D’énormes blocs de corail éblouissants de blancheur sortaient de l’eau et semblaient les débris d’une gigantesque convulsion. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir énorme

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]