gouvernail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin gubernaculum (« timon, gouvernail »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
gouvernail gouvernails
/ɡu.vɛʁ.naj/

gouvernail /ɡu.vɛʁ.naj/ masculin

  1. Dispositif mobile, fixé à l’arrière d’un navire, d’un bateau, d’un avion et qui sert à lui faire prendre telle ou telle direction, le faire aller du côté qu’on veut.
    • Quelques jours après, le brick perdit son grand mât et son gouvernail pendant un grain. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 419, Mercure de France, 1921)
    • Le gouvernail et l'étambot furent brisés ; mais il suffisait à Mikkelsen que le bateau flottât. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • A 9 heures du soir, la barre en chêne de mon gouvernail se brisait, mais heureusement je possédais une barre de secours en fer. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Figuré) Gouvernement d’un État ou d’une grande entreprise.
    • Les affaires allaient bien tandis que ce ministre tenait le gouvernail.
    • Être au gouvernail.
    • Abandonner le gouvernail.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Holonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]