grêler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1176-81) Faisait gresler (« faire de la grêle ») en ancien français, de l’ancien bas français *grisilôn (« grêler ») → voir grésiller et grésil.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

grêler /ɡʁe.le/ intransitif 1er groupe (conjugaison) impersonnel

  1. Tomber, en parlant de la grêle.
    • Il a grêlé aujourd’hui.
    • Il grêle souvent dans ce pays-là.

grêler /ɡʁe.le/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Gâter par la grêle.
    • Je crains que cet orage ne grêle nos vignes.
    • Toute cette région a été grêlée.
    • Ce propriétaire a été grêlé, ses terres ont été ravagées par la grêle.
  2. (Figuré) Arriver continument.
    • On entendait incessamment sur le parc de Neuilly grêler les balles à travers les branches avec ce bruit des orages d'été que nous connaissons si bien. (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p.219)
    • Le ménage Fagerolle se débattit parmi les exploits d’huissiers, le menaces de saisie. Il grêlait des papiers bleus, verts, jaunes. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 32)
  3. (Figuré) (Familier) Faire de grandes pertes, avoir de grandes infortunes.
    • Cet homme a été grêlé.
  4. Émettre un son grêle.
  5. Arrondir des dents de peigne.
    • Le tabletier grêle avec une grêle.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]