grelot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : grélot, Grélot

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1392) Ancien bourguigon grilot « sonnette », lorrain grillot « grelot », ancien français grillotis « son, murmure », (1668) attacher le grelot (La Fontaine, Conseil tenu par les rats), (1547) trembler le grelet « trembler de froid » ; (1807) lorrain avoir le grelot « avoir peur ». Du moyen haut-allemand grillen (« crier de colère »), grellen (« id. »), grüllen (« grogner »), apparenté au moyen néerlandais grollen (« grogner »), ancien français grouller, greuler « greloter », namurois grûler « murmurer », anglais grill « provoquer, mettre en colère », etc., d'un radical germanique à alternance vocalique grill-/grell-/groll-/grüll- → voir grunnio en latin.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
grelot grelots
/ɡʁǝ.lo/
grelots.
fleur en forme de grelots

grelot /ɡʁǝ.lo/ masculin

  1. Petite boule de métal creuse et percée de trous, dans laquelle il y a un morceau de métal qui la fait résonner dès qu’on la remue.
    • Cette bourse, répondit l'autre, n'est point un grelot. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Elle ne disait pas une phrase que mes oreilles ne fussent assourdies par ce mot qui tintinnabulait sans cesse et secouait sur moi l’agaçante et folle musique de ses mille grelots. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
  2. (Spécialement) (Botanique) Clochette.
    • Plusieurs espèces de bruyères ont les fleurs en grelot.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]