grossir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De gros.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

Loupe grossissant un timbre. (2)

grossir transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Rendre gros, plus ample, plus volumineux.
    • Elle a un manteau qui lui grossit la taille.
    • Les pluies ont grossi la rivière.
    • Les arrérages ont grossi la somme.
    • L’arrivée des renforts a grossi son armée d’un quart, de la moitié.
    • Ces notes grossiront beaucoup le volume.
  2. (Par analogie) Faire paraître plus gros.
    • Lunette qui grossit les objets.
    • (Figuré) La peur grossit les objets, on s’exagère ce qu’on craint.
    • Grossir sa voix, lui donner plus de volume et de gravité, faire la grosse voix.
  3. (Figuré) Exagérer.
    • Il cherche à grossir mes torts.

se grossir ou grossir intransitif

  1. Devenir gros.
    • Le nuage se grossit.
    • La foule se grossissait.
    • La nouvelle s’est grossie de mille détails absurdes.
  2. Prendre du poids.
    • Vous avez grossi depuis un an.
    • J’ai grossi de deux cent grammes.
  3. (Marine) Forcir.
    • Nous avions bien fait de nous presser ; à peine la dernière caisse rendue à destination, la houle, sans que le vent soufflât, grossit rapidement. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]