guiche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : guichê

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) (xe siècle) Du francique *withthja (« lien d'osier ») avec un affaiblissement des spirantes. Aussi orthographié guige en ancien français.
(Nom 2) Soit du précédent, avec une idée de lien, d'accroche, soit de Louis Henri Casimir, marquis de la Guiche [1777-1842] qui aurait lancé cette coiffure où les cheveux étaient collés aux tempes.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
guiche guiches
/giʃ/

guiche /giʃ/ féminin

  1. Courroie de bouclier, dont les extrémités fixées au sommet de l'écu en formaient comme l'anse.
  2. (Par analogie) Enguichure, courroie qui porte un cor de chasse.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
guiche guiches
/giʃ/

guiche /giʃ/ féminin

  1. Accroche-cœur, boucle de cheveux.
    • Les cheveux coupés en guiches lui seyaient mais leur couleur de miel avait cédé la place à celle de l'aluminium, et les beaux yeux lancéolés avaient à demi perdu leur vie de lumière derrière des lunettes de grand-mère. (Gabriel García Márquez, L’Amour aux temps du choléra, traduction d'Anne Morvan, 1987. p.328.)
    • Le fils porte un uniforme rapiécé de S.S. et un vieil imperméable de la Gestapo, le père une calotte, des guiches et une barbe de rabbin. (Patrick Modiano, La place de l'étoile, Gallimard, p. 51)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

guiche /Prononciation ?/ féminin

  1. Variante de guige.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (guiche)