hampe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : hampé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1) Depuis 1471-72 (« manche de bois auquel est fixé le fer d’une arme d’hast, une croix, un drapeau »). Du normand hante (de 1165-70 « javelot, lance, bois de lance, manche, tige »). Diez distingue hampe de hante ; il tire hampe de l’allemand Handhabe, un manche (de Hand : « main », et haben : « avoir », d’où hantbe).
D’après Ménage, du latin ames, amitis (« perche »), d’où amte, ante ou hante, où l’h est épenthétique (comme dans huile d’oleum).
Du côté de hante, il n’y avait hanste, qui vient du a la lance entière pour le bois.
La substitution de hampe à hante est probablement due à un croisement de hante avec l’ancien substantif empe (« scion qu’on greffe »), doublet lorrain du français ente de même sens (encore (h)ampe et (h)amper (« greffer ») en lorrain, où le mot tient le h- de hampe).
(3) De la 2e moitié du XIIIe siècle.
(4) De 1690, peut-être issu d’un croisement très ancien de l’ancien haut allemand wampa (« ventre, panse »), autre forme de wamba, du moyen haut allemand wempel, de l’allemand Wampen (« panse, fanon »), avec l’ancien bas francique hamma (« jarret, cuisse »), de l’ancien haut allemand hamme.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
hampe hampes
(h aspiré)/ɑ̃p/

hampe (h aspiré)/ɑ̃p/ genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Long manche ou support, généralement en bois, d’un pinceau, d’un drapeau, d’une arme d’hast, d’une pertuisane, d’un épieu, d’un écouvillon ou d’un refouloir.
    • De chaque maison pend un drapeau, un seul, le pavillon de la maison, […]. Tous immenses, avec des hampes neuves, et l’on a cloué quelquefois le rouge du côté de la hampe, ce qui rend le drapeau plus lourd, plus grave, […]. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • La hampe de sa lance [de Goliath] était comme ces grands bois dent se servent les tisserands ; et le fer de sa lance pesait six cents sicles de fer. (Isaac Louis Lemaistre de Sacy, Bible, Rois, I, XVII, 7.)
    • (Marine)[Les torpilles portées] doivent être mises en feu au contact ou très près de l’obstacle à détruire; dans ce but, elles sont emmanchées au bout d’un espar, appelé hampe, qui leur permet d’accoster l’ennemi.
  2. (Botanique) Tige herbacée sans feuilles ni rameaux, et destinée seulement à porter la fleur et le fruit.
    • Le Choin, au contraire, garde toute l'année une teinte terne, gris-verdâtre, qui s'anime à peine au printemps , les feuilles et hampes desséchées persistent plusieurs années, dissimilant les nouvelles feuilles. (Pierre Allorge , Les Associations végétales du Vexin français, thèse de doctorat, faculté des sciences de Paris, 24 novembre 1922, p.129)
  3. (Vénerie) Poitrine du cerf.
    • Le grand cerf était immobile […] les jambes fines, si longues, si nerveuses, la hampe profonde que la naissante lumière mordore, le cou large et velu.
  4. (Boucherie) (Vieilli) Point de maniement d’un bovin sur pied, permettant d’évaluer son état d’engraissement. Il se fait à hauteur de l’aine, dans l’épaisseur du repli musculo-cutané étendu de la partie postérieure et latérale du ventre vers l’extrémité inférieure et antérieure de la cuisse, des deux côtés.
  5. Position de la hampe (5) chez le bœuf
    (Boucherie) Pièce de boucherie, correspondant au diaphragme. Il est mangé poêlé ou grillé, bleu de préférence, simplement poivré et salé.
  6. (Boucherie) Partie latérale et supérieure du ventre, du côté de la cuisse chez le bœuf, appréciée des amateurs.
  7. (Écriture) Trait vertical qui sert à former certaines consonnes.
    • Les lettres se sont arrondies ; […] déjà apparaissent des hastes, c’est-à-dire des hampes qui débordent en haut et en bas de l’alignement normal.
    • (Typographie) Métal nécessaire pour comporter toute la lettre, compte tenu des hampes et des jambages.
  8. Hampe d’une note de musique.
    (Musique) Trait vertical partant de la tête de la note, parfois muni de crochet(s) (pour déterminer les valeurs de croche ou plus petites).
    • Les durées sont spécifiées […] par des hampes individuelles avec ou sans crochets (Armand Machabey, La notation musicale)
  9. (Figuré) Pénis.
    • Elle s’agenouilla aux pieds de son amant et fit remonter ses lèvres sur sa hampe. (Tonino Benacquista, Saga)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Aïnou (Japon)[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

hampe /Prononciation ?/

  1. Père.