haptique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1846)[1] Du grec ancien ἁπτικός, haptikós (« capable de toucher ») dérivé de ἅπτω, háptô (« toucher »). Utilisé comme nom de science en 1866[2].

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
haptique haptiques
(h aspiré)/ap.tik/

haptique (h aspiré)/ap.tik/ masculin et féminin identiques

  1. (Psychologie) Relatif au toucher, aux interfaces, procurant cette sensation.
    • De nombreuses recherches soulignent l’efficience du système perceptif haptique, qui peut appréhender presque toutes les propriétés accessibles par la vision. (Catherine Thinus-Blanc & Jean Bullier, Agir dans l'espace, Éditions de la MSH, 2005, p.35)
    • Le sens haptique résulte de l'activité simultanée et coordonnée des récepteurs tactiles et kinesthésiques qui fournissent de l'objet une perception unique en trois dimensions. (Robert Rigal, Motricité humaine: fondements et applications pédagogiques, vol.1, Presses univ. Québec, 2002, p.213)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
haptique haptiques
(h aspiré)/ap.tik/

haptique (h aspiré)/ap.tik/ féminin

  1. (Médecine) Science du toucher, et des phénomènes kinesthésiques, c’est-à-dire de la perception du corps dans l’environnement.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Dominique Joseph Mozin, Dictionnaire complet des langues française et allemande, tome 4, page 815, 1846, J. G. Cotta. « […] illusion haptique ou du toucher. »
  2. Joseph-Pierre Durand (de Gros), Essais de Physiologie philosophique, page 287, 1866, Germer Baillière. « Tels sont les principes si simples de la théorie du Toucher, que nous nommerons, par analogie de nomenclature, l’Haptique (ἄπτομαι, je touche), comme nous disons Optique et Acoustique. »