harnais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

En ancien français harnois (« armure d’hommes d’armes »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

harnais (h aspiré) /aʁ.nɛ/ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Élevage) Pièce principale du harnachement qui sert à équiper un animal de selle, de trait ou de bât.
    • Le harnais, élément principal du harnachement, permet de valoriser le potentiel énergétique d'un animal pour développer un effort. Les harnais se distinguent par les points d'appui sur l'animal. (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 109, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
    • Ce digne prélat était monté sur une mule bien nourrie, dont les harnais étaient richement décorés et dont la bride, selon la mode du jour, était ornée de sonnettes d’argent. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Autrefois) Armure d’un homme d’armes.
    • Quoique de fort noble naissance, il avait contracté sous le harnois plus d’une habitude de soudard. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • On lit dans l'article 11 de ces statuts : « Les armuriers feront tous harnais pour hommes, comme corcelets, cuirasses, haussecols, gorgerins, etc., et toutes bardes pour chevaux comme frontails, chanfreins, flanquois et collières. » (Bulletin de la Société des sciences naturelles et des arts de Saint-Etienne, 1850)
  3. (Par extension) Tout l’équipement d’un homme de guerre ; la broigne, l'épées, la lance, le bouclier, etc., mais aussi l’habillement du cheval, voire le mobilier transportable dans les camps.
    • Il y avait si longtemps que le chevalier ne dormait plus que sous une tente et dans son harnais de guerre, qu’il céda avec volupté aux douceurs d’un bon lit. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  1. (Par extension) Équipement porté pour certains métiers, certaines activités sportives ou ludiques.
  2. (Industrie) Train d'engrenage permettant de diminuer la vitesse de rotation de la broche d'une machine-outil.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

  • L’usage actuel est d’utiliser harnais principalement pour les chevaux et de réserver harnois pour un usage poétique.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]