hauban

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Hauban

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Du vieux norrois höfud̄benda composé de höfuð (« tête »→ voir Haupt en allemand) et de benda (« lien »→ voir Band et binden en allemand).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
hauban haubans
(h aspiré)/o.bɑ̃/

hauban (h aspiré)/o.bɑ̃/ masculin

  1. (Marine) Gros cordage qui va du bord du navire à la tête des mâts ou des hunes, où il est fixé avec la raideur convenable, et qui sert principalement à soutenir les mâts contre l’effort du roulis.
    • Le mât, haut d'une trentaine de pieds, s'appuyait au rouffle et était soutenu par des haubans qui se rattachaient aux quatre angles de l'appareil. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  2. (Marine) Échelles de corde par lesquelles on monte dans la mâture.
  3. (Par analogie) Gros cordages dont on se sert pour maintenir les grues, les chèvres.
  4. (Architecture) Appareil de câbles pour assurer la stabilité d'un ouvrage d’art.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Contraction de haut ban.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

hauban /Prononciation ?/ masculin

  1. Taxe professionnelle, TPU, patente médiévale perçu par le souverain sur les artisans. Note : au départ payé en vin, il est muté en une taxe de six sous en 1211 et supprimé au quinzième siècle.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (hauban)