hiératique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin hieraticus issu du grec ancien ἱερατικός.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hiératique hiératiques
(h aspiré)/je.ʁa.tik/

hiératique (h aspiré)/je.ʁa.tik/ masculin et féminin identiques

  1. En rapport avec les choses sacrées, notamment les religions ou la liturgie.
    • Il y avait quelque chose de troublant dans cette multitude d’yeux de verre et de porcelaine qui la regardaient sans baisser les paupières, avec la sagesse hiératique que seul possède le temps, […] (Arturo Pérez-Reverte, Le Tableau du maître flamand, page 211, 1990, traduit par Jean-Pierre Quijano, 1993, J.-C. Lattès)
  2. (En particulier) Qualifie une attitude, des gestes conformes à un rite ancien, établi, fixe ; ou un style imposé par une tradition sacrée.
    • Louis XVIII […] avait appris et retenu cette leçon : ce qui bouge trop meurt vite, et s’était enfermé dans l’étiquette, les usages râpés et les habitudes hiératiques d’antan. (François Mitterrand, Le Coup d’État permanent, 1965)
  3. (Par extension) Qualifie les formes d’art qui expriment ces attitudes et ces gestes.
  4. (En particulier) (Antiquité) Qualifie certains caractères égyptiens, d’une écriture dont on pense que les prêtres seuls s’étaient réservé l’intelligence, par opposition aux caractères démotiques, qui étaient ceux que le peuple pouvait lire et comprendre.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]