hisser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1552) Chez Rabelais inse ! (« hisse ! ») (Le Quart Livre) ; (1573) ysser ; (xviiie siècle) se hisser, « se hausser » : de l'allemand hissen[1] d'origine onomatopéique, apparenté à hijsen en néerlandais, issare en italien, hoist en anglais.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

hisser (h aspiré) /ˈi.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Marine) Élever, hausser.
    • Vers 13 heures, je hisse la trinquette et le tourmentin et, comme le vent augmente, j'amène la grand'voile et laisse le Firecrest se gouverner seul sous voilure avant. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La comtesse fit incarcérer le meurtrier et, après jugement, celui-ci fut pendu. L'exécution eut lieu le jour de Pourim. Quand le roi, informé de l'événement, sut qu'un de ses sujets avait été hissé à la potence le jour où les juifs célébraient, par des réjouissances, le souvenir de la pendaison d'Aman, il entra en fureur. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

se hisser (h aspiré) /ˈi.se/ transitif

  1. S’élever, se hausser avec effort.
    • Je me hissai jusqu’à la fenêtre.
    • Se hisser aux honneurs, à une fonction.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]