huppé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : huppe

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De la huppe des oiseaux.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin huppé
/hy.pe/
huppés
/hy.pe/
Féminin huppée
/hy.pe/
huppées
/hy.pe/

huppé /hy.pe/ masculin

  1. Qui a une huppe sur la tête, en parlant des oiseaux.
    • Alouette huppée.
    • Le faucon huppé des Indes. (Georges Louis Leclerc, Ois. t. II, p. 23.)
  2. (Figuré) (Familier) De haut parage, notable par la richesse ou par le rang.
    • Il trouve à se fourrer parmi les plus huppés. (Hauteroche, Bourg. de qual. II, 4.)
    • Combien en as-tu vu, je dis des plus huppés… ! (Jean Racine, Plaid. I, 4.)
    • Avec tous nos défauts [nous femmes], nous gouvernons les hommes, Même les plus huppés. (Philippe Néricault Destouches, Phil. mar. I, 4.)
    • Ma foi, madame, sans vanité, on en peint tous les jours, et des plus huppées, qui ne me valent pas. (Pierre de Marivaux, Fauss. confid. II, 9.)
    • Plusieurs Français, non des plus huppés, tiennent table ouverte à tous venants. (Paul Louis Courier, Lett. I, 35.)
    • Les plus huppés y sont pris, ceux qui se croient les plus habiles y sont attrapés.
    • Bien huppé qui pourra m’attraper sur ce point ! (Molière, Éc. des femmes, I, 1.)
  3. (Familier) Riche.
Note[modifier | modifier le wikitexte]

2. Dans cette acception, il ne s’emploie guère qu’au comparatif et au superlatif relatif.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]