imposture

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

  1. (1174-76) emposture « tromperie » ; rare et seulement en ancien français.
  2. (1534) imposture (Rabelais, Gargantua)
Dans les deux cas, emprunt au latin impérial impostūra de même sens, dérivé de impōnĕre « abuser, tromper ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
imposture impostures
/ɛ̃.pɔs.tyʁ/

imposture /ɛ̃.pɔs.tyʁ/ féminin

  1. Ce que l’on impute faussement à quelqu’un dans le dessein de lui nuire.
    • Une autre calomniatrice se joignit à elle , & sçut donner de telles couleurs a ses impostures qu'elle les fit croire enfin à plusieurs. (Adrien Baillet, Les Vies des saints : disposées selon l'ordre des calendriers, page 386, 1701)
  2. Doctrine destinée à séduire les hommes, à faire secte.
    • La Foi qui sert de fondement à toutes les Religions n'est qu'un principe d’erreurs, d’illusions et d’impostures. (Jean Meslier, Le Testament, chap. X, édition de Rudolf Charles, t.1, p.66, 1864)
  3. Ouvrage fabriqué dans une intention de fraude et donné comme l’œuvre d'un auteur connu.
    • Les impostures littéraires.
  4. Action de tromper dans ses mœurs, dans sa conduite, afin d’en imposer et de se faire passer pour un autre homme qu’on n’est.
    • Sa figure mâle et noble exprimait des pensées larges, et sa physionomie n’était une imposture que pour sa femme. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • (Par extension)Il est difficile de se défende de l’imposture des sens.
    • Nous vivons depuis mai 1958 sur la plus grande duperie de l'histoire et depuis octobre 1962 sur la plus grande imposture. La cause du mal c'est la volonté tenace, bien que supérieurement camouflée, du Général de Gaulle. Il faut donc dénoncer à la masse, sans subterfuges et sans faux-fuyants, le responsable du mal dont meurent la République et la Liberté. (Édouard Lebas, Combat, 17 mars 1963)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]