impraticable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot composé de in- et praticable.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
impraticable impraticables
/ɛ̃.pʁa.ti.kabl/

impraticable /ɛ̃.pʁa.ti.kabl/ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut se faire, s’exécuter.
    • Deux systèmes sont en présence […]. Le premier est impraticable, le second donnerait lieu à des glissements qui iraient à l'encontre du but proposé. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Mais nous avons vu comment Saint Louis, poussé par ses convictions religieuses, voulut rendre l'usure impraticable. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. Qualifie les lieux où l’on ne peut passer, où l’on ne passe qu’avec beaucoup de difficulté.
    • Ces chemins, ou plutôt ces défilés, […] ; l’hiver, ils sont impraticables : la moindre pluie fait de chacun d’eux le lit d’un torrent, et alors, pendant quatre mois de l’année à peu près, les communications s’établissent à pied et à travers terres. (Alexandre Dumas, La Vendée après le 29 juillet, La Revue des Deux Mondes T.1, 1831)
    • Dans l'intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Références[modifier | modifier le wikicode]