insérer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin inserere (« insérer, mettre dans »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

insérer /ɛ̃.se.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Introduire une chose dans une autre de façon qu’elle forme un tout avec elle.
    • Si les pièces qu'on y insère n'ont pas toutes le même mérite, au moins est-on sûr de n'y jamais rencontrer de ces fades et plattes rimailles qui, tant de fois on servi de prétexte à calomnier la Poésie. (Journal de Paris, n°1, 1er janvier 1777, p.1)
    • Insérer un cahier, un feuillet dans un livre.
    • Insérer une branche, un œil, un bourgeon dans la fente d’une greffe.
    • Il inséra une clause dans le testament, dans le contrat, dans le traité.
    • Il demanda que son observation fût insérée au procès-verbal, dans le procès-verbal.
    • (Par extension) Ces vers ne sont pas de tel auteur, ils ont été mal à propos insérés dans son poème.
  2. Implanter ; greffer.
    • Dans ce cas particulier [des glandes endocrines], (...) il n'y a pas à se préoccuper de l'endroit où l'on insère l'organe de secours. (Jean Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 128)
    • Mangold (…) a perfectionné la technique en insérant le greffon organisateur sous l'ectoderme de la gastrula. (Caullery, Embryol., 1942, p. 60)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]