intellectuel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin intellectualis (« qui se rapporte à l’intelligence, intellectuel »), apparenté à intellĭgĕre (« discerner », « saisir », « comprendre ») composé du préfixe inter- (« entre ») et du verbe legere (« cueillir », « choisir », « lire »).
En tant que substantif, « intellectuel » est d’apparition récente. Il est directement lié à l’Affaire Dreyfus : le mot a été adopté, en mauvaise part, par Maurice Barrès et Ferdinand Brunetière, qui, dans leurs écrits anti-dreyfusards, entendaient dénoncer l’engagement d’écrivains comme Émile Zola, Octave Mirbeau ou Anatole France en faveur de Dreyfus, et sur un terrain – les affaires militaires et l’espionnage – qui leur était étranger.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin intellectuel
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
intellectuels
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
Féminin intellectuelle
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
intellectuelles
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/

intellectuel /ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/

  1. Qui appartient à l’intellect, qui est dans l’entendement.
    • Mais en considérant les facultés corporelles et intellectuelles, et les autres moyens de chaque homme en particulier, nous y trouverons encore une plus grande inégalité relativement à la jouissance du droit naturel des hommes. (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • Tandis que le Midi, qui a, de tout temps, été un foyer de vie intellectuelle très intense et où les juifs cultivaient toutes les sciences, a été le point de départ d’une agitation antiphilosophique et antiscientifique […]. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. Chez qui prédomine l’usage de l’intelligence, par opposition à manuel.
    • Les travailleurs intellectuels.
    • Confédération des travailleurs intellectuels.

Abréviations[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin intellectuel
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
intellectuels
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
Féminin intellectuelle
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/
intellectuelles
/ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/
ou /ɛ̃.tɛ.lɛk.tɥɛl/

intellectuel /ɛ̃.te.lɛk.tɥɛl/ masculin

  1. Personne dont l’activité repose sur l’exercice de l’esprit, qui s’engage dans la sphère publique pour faire part de ses analyses.
    • Les riches sont bien généreux avec les intellectuels : ils nous laissent les joies de l'étude, l'honneur du travail, la sainte volupté du devoir accompli; ils ne gardent pour eux que les plaisirs de second ordre, tels que caviar, salmis de perdrix, Rolls-Royce, champagne et chauffage central au sein de la dangereuse oisiveté!. (Marcel Pagnol, Topaze, IV, 4, 1928)
    • Autour d’eux, des intellectuels, des écrivains d’avant-garde, snobs gagnés à un bolchevisme moral et politique, arrivistes précocement aigris, les appuient et les encadrent. (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
    • Je compte parmi mes amis de très nombreux Musulmans et Musulmanes, appartenant aux niveaux et aux milieux les plus divers, et je puis vous assurer qu’un intellectuel musulman, et musulman convaincu — professeur, médecin, avocat, instituteur — a une attitude religieuse plus proche de celle d’un intellectuel chrétien que de celle d’un illettré de son pays. Et inversement. (Germaine Tillon, L’Algérie en 1957, 1957)
    • Je crois, docteur, que l’homme de Néandertal est en train de nous le mettre dans l’os. Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche. (Michel Audiard, Un taxi pour Tobrouk, 1961)
    • En général, les intellectuels arabes musulmans, y compris ceux de gauche, ne sont pas parvenus à rappeler à leur public que la laïcité en politique était à l’ordre du jour dans l’histoire islamique après Mahomet ou après ses prophéties, contrairement aux mythes de l’historiographie islamique […]. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.109)
    • Et les intellectuels ? En France comme ailleurs, tous n’ont pas, loin s’en faut, une pleine lucidité sur cette précarité galopante. Les nuages sociaux qui s’accumulent les requièrent diversement. (Alexis Lacroix, Quand le justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne (magazine), n°665, du 16 janvier 2010)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]