inutilement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de inutile avec le suffixe adverbial -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

inutilement /i.ny.til.mɑ̃/

  1. Sans utilité, d’une manière inutile.
    • Combien de fois pria-t-il le Sauveur des âmes, en baisant la croix, que son sang répandu pour lui ne le fût pas inutilement ! (Jacques-Bénigne Bossuet, Louis de Bourbon.)
    • C’était le sort des Français de vaincre inutilement en Italie ; les journées d’Agnadel, de Fornoue, de Ravenne, de Marignan, de Cérisoles, en sont des témoignages immortels. (Voltaire, Mœurs, 125.)
    • Dieu prit toutes les précautions nécessaires pour la rendre bonne [la femme], mais ce fut inutilement. (Denis Diderot, Opin. des ancien philos. (Juifs).)
    • Inutilement il a pris la teinte des événements ; inutilement les causes physiques ou morales en ont changé les nuances. (Abbé Raynal, Historique phil. V, 7.)
    • Autrement dit, Perrault, à juste titre réputé pour être un auteur concis, génialement et essentiellement avare de mots et de phrases, paraît en la circonstance perdre des lignes, trop de lignes, à rendre inutilement évidentes des dénominations déjà par elles-mêmes fort claires. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, pp. 39-40)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]