inventeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin inventor. Inventorem, trouver, dans.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin inventeur
/ɛ̃.vɑ̃.tœʁ/
inventeurs
/ɛ̃.vɑ̃.tœʁ/
Féminin inventrice
/ɛ̃.vɑ̃.tʁis/
inventrices
/ɛ̃.vɑ̃.tʁis/

inventeur /ɛ̃.vɑ̃.tœʁ/ masculin

Thomas Edison, 1.100 brevets d'invention, dans son laboratoire de recherche
Kia Silverbrook, l'inventeur le plus prolifique de tous les temps, 4.600 brevets d'invention
  1. Personne qui a fait une ou plusieurs inventions entérinées par un brevet d'invention.
    • Le fondateur de General Electric [Thomas Edison] peut être considéré comme l’inventeur de l’innovation. Cet inventeur de génie, qui n’avait fait aucune grande école, avait mis au point un processus bien rodé de développement pour "créer des objets utiles que tout homme, femme ou enfant désire, à un prix acceptable". (Thibaut de Jaeger, « Thomas Edison, l’homme qui inventa l’innovation », Industrie & Technologie, 2012.)
    • Surnommé « le roi de l'invention » en Allemagne, Artur Fischer a reçu le prix « Œuvre d'une vie » pour les 1 100 brevets qu'il a demandés et déposés tout au long de sa très longue carrière. Cet ingénieur allemand est l'un des inventeurs les plus prolifiques au monde, contestant même ce titre à Thomas Edison et son record de 1 093 brevets ! À 94 ans, Artur Fischer est surtout connu pour la cheville en plastique portant son nom. En inventant en 1958 cette cheville à expansion, il a révolutionné la fixation des vis dans les murs et facilité le travail de millions de bricoleurs comme d'ouvriers du bâtiment. (Cyrille Vanlerberghe, « Des inventions récompensées par l'Office européen des brevet », Le Figaro, 17 juin 2014. )
    • Que deviendrait l’industrie moderne s’il ne se trouvait d’inventeurs que pour des choses qui doivent leur procurer une rémunération à peu près certaine ? Le métier d’inventeur est bien le plus misérable de tous, et cependant il n’est jamais abandonné. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 361)
  2. (Par extension) Créateur. Qui renouvelle, augmente ou modifie la science ou l’art.
    • Inventeur du roman historique [avec Ivanhoé], mais aussi, d’une certaine façon, de l’Écosse elle-même, […] Sir Walter Scott est un conteur intarissable. (La Pléiade)
    • Il faudrait […] définir l'homme de génie, et l'une de ses conditions est l'invention : invention d'une forme forme, d'un système ou d'une force. Ainsi Napoléon fut inventeur, à part ses autres conditions de génie. Il a inventé sa méthode de faire la guerre. Walter Scott est un inventeur, Linné est un inventeur, Geoffroy Saint-Hilaire et Cuvier sont des inventeurs. De tels hommes sont hommes de génie au premier chef. Ils renouvellent, augmentent ou modifient la science ou l’art. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844, p. 280)
  3. Auteur. Qui affabule
    • Il est l’inventeur de cette calomnie, de cette fable.
  4. (Droit) Celui qui a trouvé une chose enfouie dans le sol.
    • Lorsqu’un inventeur n’obtient pas le permis d’exploitation d’une mine, la décision d’octroi de ce permis fixe l’indemnité qui lui est due par le détenteur. (Article 68-9 du Code minier français)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Personne qui invente (1) :

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Personne qui invente :

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]