investiture

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin médiéval investītūra, du verbe investio (« revêtir, garnir »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
investiture investitures
/ɛ̃.vɛs.ti.tyʁ/

investiture /ɛ̃.vɛs.ti.tyʁ/ féminin

  1. Acte par lequel on investit quelqu’un d’un titre ou d’une dignité.
    • Donner l’investiture d’un fief, d’un évêché.
    • Lettres d’investiture.
    • La querelle des investitures entre le Siège et l’Empire.
    • Si, après avoir procédé aux votes mentionnés, la confiance n’est pas accordée pour l’investiture, des propositions successives seront présentées sous la forme prévue aux paragraphes précédents. (traduction de la Constitution du Royaume d’Espagne, 1978)
    • Loin de mettre un terme à leur différend, l’investiture de Bédié comme président de la République consacra plutôt une rupture entre les deux hommes. (Rapport de la Commission d’enquête internationale sur les allégations de violations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire, 2004)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]