jeter l’argent par les fenêtres

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Vers le xvie siècle) Il était d’usage de jeter de l’argent par la fenêtre aux mendiants qui passaient. → voir jeter, argent, par et fenêtre.

Locution verbale[modifier | modifier le wikitexte]

jeter l’argent par les fenêtres /ʒə.te l‿aʁ.ʒɑ̃ paʁ le fə.nɛtʁ/ (se conjugue, voir la conjugaison de jeter)

  1. Dépenser sans compter, dépenser excessivement, déraisonnablement.
    • […], il n'en restait pas moins alerte dans sa pesanteur native, mêlant le plaisir et l'étude, jetant l’argent par les fenêtres, criant misère, dépensant un jour cinquante francs à son dîner, vivant le lendemain d'un chiffon de pain et d'une tablette de chocolat, […]. (Maxime Du Camp, Souvenirs littéraires, t.1, Hachette, 1882, p.223)
    • Parce que tant de gens de mauvais goût, des parvenus surtout, ne savent, pour étaler leur richesse, imaginer d'autre moyen que de jeter l'argent par les fenêtres, ils prétendent et font accroire que luxe et prodigalité sont synonymes; […]. (M. Horn, Le Luxe, dans la Revue bleue: politique et littéraire, volume 5, page 37, 1867-1868)
    • Blanton se demande pourquoi certains deviennent avares et pourquoi d'autres jettent l'argent par les fenêtres. Dans le premier cas, il reprend les idées de Freud et explique que l'avarice est liée au stade anal. (Renaud Gaucher, Psychologie de l'argent et économie: Abolirons-nous la pauvreté dans les pays riches ? page 66, L'Harmattan, 2011)

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]