journalier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de journal et du suffixe -ier.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin journalier
/ʒuʁ.na.lje/
journaliers
/ʒuʁ.na.lje/
Féminin journalière
/ʒuʁ.na.ljɛʁ/
journalières
/ʒuʁ.na.ljɛʁ/

journalier /ʒuʁ.na.lje/ masculin

  1. Qui se fait chaque jour.
    • C’est son travail journalier.
    • Exercice journalier.
    • Occupation journalière.
    • Ma tâche journalière.
  2. (Par extension) Qui est sujet à changer.
    • Son esprit est journalier.
    • Son humeur est journalière.
    • Sa beauté est journalière.
    • (Par ellipse) Il est journalier, elle est journalière.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

qui se fait chaque jour

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin journalier
/ʒuʁ.na.lje/
journaliers
/ʒuʁ.na.lje/
Féminin journalière
/ʒuʁ.na.ljɛʁ/
journalières
/ʒuʁ.na.ljɛʁ/

journalier genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. (Par substantivation) Personne qui travaille à la journée.
    • Le penn-ty est un journalier à qui un propriétaire loue, ou bien à qui un fermier sous-loue une petite maison et quelques terres. À celui qui, ainsi, lui a fourni le moyen de subsister, le penn-ty doit une partie de son labeur. Paria du pays breton, le penn-ty a cependant une situation supérieure encore à celle du journalier agricole […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Céline Thiébault dans la cuisine avait distribué les paies et l'un après l'autre, sans hâte, les journaliers quittaient Hurtebise. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.44)
    • (Par apposition)La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n'échappent pas à sa surveillance […]. (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, p.23)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]